À Propos de DBSP Mauritania

Le projet de création d’entreprise dynamique (DBSP) est un cours pratique de formation d’entreprise de quatre semaines, conçu pour équiper les entrepreneurs et promouvoir l’autosuffisance. Chaque cours de quatre semaines est suivi de 12 mois de suivi individuel structuré et d’encadrement de chaque stagiaire. L’un des éléments clés de DBSP est qu’il enseigne aux personnes à démarrer une entreprise avec 7 $ de leur propre argent.

DBSP a été créé par l’entrepreneur sud-africain Chris Black en 1996, qui a étendu le programme à 15 autres pays en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie. Le premier cours de formation DBSP a eu lieu en Mauritanie en janvier 2011. Les partenaires d’Opération Mercy ont formé six stagiaires à la formation de formateurs. Les cours sont offerts séparément en français et en arabe. Chaque cours dispose généralement de deux formateurs pour un groupe de 10 à 15 stagiaires, afin de garantir un engagement très élevé des formateurs avec chaque participant.

La formation DBSP implique:

  • 12 jours de formation intensive en classe (7 heures par jour)
  • 12 jours d’étude de marché et de travail sur le terrain, y compris le lancement d’une petite activité lucrative avec 2 000 ouguiyas (environ 7 dollars) de leur propre argent
  • Identification de 3 opportunités commerciales possibles, puis rédaction d’un business plan complet pour l’une de ces opportunités commerciales

Programme Distinctives:

  • La formation en entreprise est toujours associée à une «formation à la vision du monde» qui aide à rompre les habitudes de pensée fataliste, permettant aux étudiants de croire que le changement et le succès sont possibles dans leur vie et les encourageant à prendre des responsabilités personnelles et à prendre des initiatives pour développer les dons et les talents que Dieu a. leur a donné.
  • Avant la formation, les candidats à un cours sont sélectionnés avec soin pour sélectionner ceux qui possèdent les caractéristiques entrepreneuriales de base.
  • La formation théorique est alternée avec le travail sur le terrain. Tous les deux jours, les étudiants sur le marché étudient les opportunités d’affaires en faisant des exercices pour appliquer l’enseignement de la veille.
  • L’accent est mis sur la tenue minutieuse des dossiers et le suivi détaillé des flux de trésorerie et des dépenses.
    Un an de suivi structuré et d’encadrement après le cours par des agents de suivi formés.
  • Pendant le cours, les étudiants doivent utiliser 7 $ de leurs propres fonds pour se lancer dans une activité lucrative.

L’activité lucrative est peut-être la plus grande force et la caractéristique la plus unique du cours. Au début du cours, les étudiants rient de stupeur quand on leur dit qu’ils peuvent démarrer une entreprise et gagner de l’argent avec aussi peu que 7 $. Mais alors ils découvrent que c’est possible! Après plusieurs jours de formation en classe, l’activité lucrative est lancée. Les étudiants peuvent utiliser leurs 7 dollars pour acheter des légumes sur le marché de gros et les vendre ensuite à leurs voisins, ou encore installer une petite table à sandwich au coin d’une rue ou acheter des produits cosmétiques à revendre. Chaque matin de la formation en classe suivante, tous les étudiants rendent compte de leur activité professionnelle la veille du jour précédent, en fournissant des détails exacts sur leurs ventes, leurs coûts et leurs profits ou pertes nets. En règle générale, nous avons constaté qu’avec 3 semaines de coaching liées à leur «micro-entreprise» minuscule, les étudiants auront multiplié leur somme initiale de 7 à 30 $ – 50 $ (et souvent beaucoup plus!). Les étudiants poursuivent généralement leur activité lucrative à petite échelle quelques semaines de plus après le cours, ce qui leur permet d’accumuler les fonds supplémentaires nécessaires pour lancer ensuite l’entreprise pour laquelle ils ont élaboré un plan commercial au cours du cours. Alors, ils démarrent vraiment une entreprise avec 7 $! La confiance que cela crée est simplement incroyable, et il est excitant de voir les étudiants saisir la vérité: ils n’ont pas besoin d’un gros prêt ni de la documentation d’un parent, d’un ami occidental ou d’une ONG pour réussir.

Ils reconnaissent le principe selon lequel il faut commencer modestement et travailler patiemment pour constituer leurs propres ressources et changer leur vie étape par étape. C’est une pratique très puissante et qui transforme la vie!